Anamso

association nationale des agriculteurs multiplicateurs de semences oléagineuses

Tous les trois ans, l'ANAMSO procède au renouvellement de ses délégués.

Afin de pouvoir mieux informer et défendre leurs intérêts, ANAMSO procède tous les trois ans à l'élection de ses délégués. Aux termes du règlement intérieur, en fonction de la moyenne des surfaces produites en semences oléagineuses durant les trois dernières années, environ 60 postes de délégués sont à pourvoir pour assurer la représentation des producteurs au sein de notre structure.

 

En quoi consistent les fonctions de délégués ?

Les délégués ANAMSO représentent les agriculteurs multiplicateurs de semences oléagineuses lors de chaque assemblée générale. Au cours de ces assemblées, sont nommés les délégués chargés de représenter les multiplicateurs dans les différentes commissions interprofessionnelles (syndicales, économiques & techniques). Egalement, c'est au cours de ces mêmes assemblées que sont élus les administrateurs chargés de la gestion et de l'admnistration de ANAMSO. Dans leur département, les délégués représentent de façon permanente les intérêts des agriculteurs multiplicateurs de semences olagineuses. Ils les représentent également au cours des réunions régionales ou locales tenues dans le cadre ANAMSO. Enfin, ils assurent la liaison entre les agriculteurs multiplicateurs de leur département, l'ANAMSO et les établissements semenciers.

Etre délégué de l'ANAMSO : un moyen de se faire entendre.

Afin de mieux informer et défendre les intérêts des agriculteurs multiplicateurs de semences oléagineuses, l’ANAMSO s’appuie sur un réseau d’une soixantaine de délégués répartis sur le tout le territoire, réélus tous les trois ans. Rencontre avec l’un d’eux.

 

C’est au cours des Assemblées Générales que sont nommés les délégués chargés de représenter les multiplicateurs dans les commissions interprofessionnelles syndicales, économiques et techniques. Ils agissent de façon permanente au niveau de leur département pour défendre les intérêts des multiplicateurs. Ils les représentent au cours des réunions régionales et locales, assurent la liaison entre les agriculteurs multiplicateurs de leur département, l’Anamso et les établissements semenciers.

 

Pascal Teire, agriculteur multiplicateur et entrepreneur sur la commune d’Etoile-sur–Rhône, dans la Drôme, fait partie de ces soixante délégués. Il travaille avec son frère sur environ 120 ha dont 30 ha de tournesol semence pour l’union de coopératives Top Semence, basée elle aussi dans la Drôme. Il est aussi le représentant des multiplicateurs de son secteur de production à la commission Tournesol de Top Semence.


Pourquoi vous êtes vous impliqué au sein de l’Anamso en tant que délégué ?

C’est dans les années deux mille que j’ai décidé de m’impliquer au sein de la structure syndicale qui me représente en tant que délégué. L’élément déclencheur fut la création d’une zone protégée pour la production de tournesol semences sur ma commune. J’ai alors compris qu’il fallait que je m’investisse dans ce dossier si je souhaitais pérenniser et développer ce type de production sur mon exploitation et dans le secteur.


En quoi l’ANAMSO vous a-t-elle aidé ?

Elle nous a épaulés dans la constitution du dossier et accompagnés jusqu’à la création de la zone protégée. Pour ma part, je faisais le relais avec les producteurs en tant que délégué et je participais aux différentes réunions afférentes au dossier administratif. Chaque année, l’ANAMSO organise une réunion de zone protégée afin de localiser nos futures productions sur des cartes. Cela nous permet d’anticiper d’éventuels problèmes d’isolements et pérennise nos productions.


… et selon vous, quel rôle doit-elle jouer ?

L’ANAMSO est là pour accompagner les producteurs lors des différentes étapes de mise en place de contrats de semences d’oléagineux. Elle doit représenter, défendre et soutenir les agriculteurs, que ce soit sur le plan syndical ou technique.


Que pensez-vous de ce rôle de délégué ?

C’est un rôle très important aujourd’hui, localement le délégué représente l’ANAMSO. Il permet de faire redescendre l’information auprès du plus grand nombre, mais également de la faire remonter auprès de la direction de l’ANAMSO.


Par leur connaissance et leur implication sur le terrain, les délégués peuvent donner des indications déterminantes aux membres des commissions économiques et techniques. Ainsi, nous pouvons fournir les éléments permettant de calculer les charges des différentes productions sur lesquelles nous travaillons, et ainsi constituer une base de données qui donnera des arguments de négociation aux membres des commissions économiques.

C’est un moyen de faire entendre sa voix et celle de ses collègues.

 

 

 

aller en haut de page