Anamso

association nationale des agriculteurs multiplicateurs de semences oléagineuses

Quel est l'intérêt agronomique du soja ?

Le soja contribue à la baisse des apports azotés dans la rotation et des applications phytosanitaires. C'est une culture adaptée à l'agriculture biologique.

Diminution des apports azotés

L’inoculation du soja lors de l’implantation est un facteur essentiel de réussite de la culture. Le soja est une légumineuse dont les racines sont naturellement infectées par une bactérie (Bradyrhizobium japonicum). De cette symbiose résultent les nodules racinaires et la fixation de l’azote de l’air. C’est pour cela qu’il est possible de se passer d’apport d’azote lors de la mise en place d’une production de soja, et  de bénéficier sur la culture suivante d’un reliquat azoté non négligeable de 30 à 50 unités par ha si l’on cultive par exemple du maïs.
Il a été observé  que l’absence d’inoculation peut faire baisser les rendements de 40 %, qu’une fertilisation azoté de substitution (180kg N /ha) réduit la perte de moitié et qu’une inoculation de rattrapage en début de végétation limite les pertes à 10 %.

Diminution des applications phytosanitaires

Dans un cadre réglementaire toujours plus exigent et vis-à-vis du plan Ecophyto 2018, dont un des objectifs principal est la réduction de 50 % des doses de produits phytosanitaire employées, le soja nécessitant peu de traitements reste une valeur sûre.

Effet précédent

Le soja favorise la rupture de cycle de certains ravageurs, pouvant affecter la qualité et les rendements des productions.

Une culture adaptée à l’agriculture biologique
Le soja est très bien adapté au désherbage mécanique : herse étrille, houe rotative, bineuse …, c’est une bonne tête de rotation.

 

aller en haut de page